Atterrissage en douceur

Avec ce recueil de onze nouvelles, embarquez pour un voyage littéraire sur la côte amalfitaine. S’inspirant de cette terre mythique aux falaises abruptes parsemées de plages et de villages aux couleurs pastel, l’auteur mêle dans ce livre récits poétiques et tragiques, mais aussi textes plus légers, et pousse son exploration jusqu’au genre policier ou à la légende. De Naples à la fabuleuse Capri, en passant par Positano ou la discrète île de Procida… Ces nouvelles amalfitaines ont été pensées comme une parenthèse, un recueil que l’on emporte avec soi en voyage ou que l’on lit pour s’évader. On sort charmé de ce dépaysement et l’on retrouve la plume de Dimitri Demont dans tout ce qu’elle a de plus riche.

À découvrir par ici !

Latest Stories

Posted in Journal

Sein

Jour 1 : Dans le train pour Quimper, quatre meufs d’une petite vingtaine d’années se chauffent parce qu’elles ont loué une maison pour la semaine, à Douarnenez. Elles en font des tonnes sur l’alcool bu, le sport qu’elles ne pratiquent pas (encore), les garçons. Bientôt, je n’entendrai plus parler d’elles : je pars trois jours à l’Île de Sein avec ma…

Posted in Book review

De l’importance de ces petits êtres

N’achetez pas ce livre si vous ne voulez pas tout plaquer pour trouver le premier job venu dans les Côtes d’Armor, être moins payé mais reconnaître ce courlis cendré qui guette son déjeuner à marée basse dans le Finistère sud. Ce livre est le premier pas de votre départ de Paris. Les éditions Bibliomane (que je ne connaissais pas avant…

Posted in Journal

Victoires

C’était lundi, il y a deux semaines. Je me suis réveillé à 6h30. Mon train pour Paris était à 7h. J’avais là-bas un état des lieux de sortie avec huissier à 16h. Je pouvais encore l’avoir si je partais sur le champ. Une immense gueule de bois m’en a empêché. La veille, j’avais fêté la victoire des Bleus. Je n’avais…

Posted in Journal Textes courts

Adieu Flaubert

J’ai dit adieu à Flaubert. Je le lis encore, il me reste un bon tiers de Salammbô. Et je l’aime autant que L’Éducation sentimentale, autant que Madame Bovary, peut-être plus. Beaucoup plus en fait. Je ne pensais pas ça possible. Mais j’ai décidé d’arrêter ensuite. Repartir vers des lectures plus simples, plus accrocheuses, le dernier Vernon Subutex, ou découvrir Olivier…

Posted in Le couple de la Pointe

Le couple de la Pointe

La lune se reflète sur la mer qui s’affale sur la grande plage. Seul le Boulevard de la Mer est éclairé. Les rues sont plongées dans le noir, et, comme des clins d’œil dans la nuit, les fenêtres de quelques maisons allumées percent l’obscurité derrière des arbres. Seule la rengaine des vagues vient troubler le silence de ce mois de…

Posted in Textes courts

Dunkerque

En avril dernier, je retrouvai dans un bar une très bonne amie que je n’avais pas vue depuis longtemps. Au bout d’une demi-heure, nos premières pintes avaient été bues et on en avait commandé de nouvelles. On avait à peu près fait le point sur nos vies respectives, ayant répondu à cet inévitable « Quoi de neuf ? » qu’on se lance à…

Posted in Journal

Au parc de Versailles

On peut devenir fou du parc de Versailles. Il est si grand. Pourtant ceint, surveillé ; encore plus aujourd’hui qu’avant. Mais il est si grand. Pas besoin de payer (d’ailleurs, on y croise deux ouvriers sur un banc en bordure de l’Étoile royale, un vagabond contre un arbre entre la forêt et le Petit Trianon), il suffit d’y aller, et de…

Posted in Hyères

Hyères – Chap 6 & 7

Le temps est bon. L’air est frais. Le ciel a éclaté, et déverse sur la ville une vapeur lumineuse qui tombe sur la Seine, réchauffant petit à petit sur les rues avoisinantes. Liliane descend de son taxi le sourire aux lèvres, et lance un grand « Merci ! » au chauffeur. Elle n’a pas été aussi heureuse depuis longtemps. Elle prend son temps,…

Posted in Hyères

Hyères – Chap 5

« Soleil et grand vent ». Liliane longe timidement les trottoirs. Elle ne connaît pas très bien ce coin de Paris. Elle regarde le nom des cafés et ne reconnaît pas celui indiqué par Jérôme. Elle jette un œil à son portable pour ne pas perdre son chemin. Ça devrait être ici. Les voitures passent devant elle mais elle ne les voit…

Posted in Hyères

Hyères – Chap 3 & 4

Quelques heures plus tard, Jérôme et Liliane ont déjeuné à la terrasse d’un restaurant sur le parvis. Liliane était un peu gênée, elle avait peur de croiser un de ses collègues. Une fois de retour au bureau, on se serait discrètement moqué d’elle, et elle n’aurait rien su dire. Devant Jérôme non plus, elle ne savait pas trop quoi dire….

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial