La Fragilité des rêves

Mila a grandi anonymement dans la banlieue parisienne sans jamais trouver l’affection qu’elle recherche. Clarisse s’ennuie dans son village des Alpes et couche avec des touristes pour pimenter son quotidien. Olympe vient d’arriver à Bombay, bien décidée à faire carrière après avoir trop longtemps stagné. Ces trois femmes poursuivent chacune un rêve, plus ou moins secrètement. Mais les rêves sont fragiles, malicieux, agiles : ils se rapprochent et s’éloignent, apparaissent et disparaissent. Les trois héroïnes vont toucher le leur du bout des doigts, mais elles seront rattrapées par une dure réalité. Une histoire d’amour inattendue, une aventure indélébile, un coup de pouce professionnel… qu’en restera-t-il à la fin ?

À découvrir par ici !

Latest Stories

Posted in Textes courts

Marly

On est en mai, en juin. En tout cas il fait beau, il fait chaud, chaud agréable. C’est la saison des anniversaires. L’anniversaire d’Élodie était particulièrement réussi. Ils sont toujours réussis, sa mère bosse vraiment le truc, les activités sont folles, son gâteau au chocolat fond sur la langue comme du bonheur qu’on mange, et puis dans le jardin de…

Posted in Journal

T’es publié chez qui ?

Il est 21 heures, j’ai posté un truc sur Facebook il y a une heure. J’allume mon appli pour checker les likes : trois. En une heure, trois personnes ont daigné liker mon post. Pourtant, j’y tiens à ce post, c’est une nouvelle qui m’a donné du fil à retordre. J’ai passé plusieurs jours dessus, plus que d’habitude. Je l’ai reprise…

Posted in Nouvelles

Laurette

Comme souvent le dimanche, Yvette et Pierre avaient invité leurs enfants et leurs petits-enfants à déjeuner à la Mandreille, la maison familiale. Il faisait chaud, c’était le troisième week-end d’août à Cambo-les-Bains. On venait de desservir le plat principal. À l’ombre des figuiers, on s’était renversé sur sa chaise, on avait déboutonné le col de sa chemise. La tablée était…

Posted in Textes courts

Carrefour City

« Il nous ont dispatchés dans d’autres magasins, mais quand ça rouvre, moi je serai déjà loin ». C’est ce que m’a dit Marouane quand on discutait de la rénovation du Carrefour City en bas de chez moi. Il vient de rouvrir après cinq semaines de travaux montre en main et si le magasin s’est fait lifter, Marouane le caissier n’a pas…

Posted in Nouvelles

Antarctique

Jarl ouvrit la lourde porte jaune en métal et s’engouffra dans le blizzard. Les rafales de vent catabatique lui fouettèrent le visage. Pour autant, il ne mit pas sa cagoule. Il chercha dans la nuit noire et blanche la rambarde de la passerelle en fer, l’agrippa et commença sa progression. Le manteau de neige balayait l’obscurité d’ouest en est par…

Posted in Journal

Tu fais quoi dans la vie ?

Je suis victime du syndrome de l’herbe plus verte ailleurs. Quand j’étais plein aux as, en CDI dans la télé, je racontais ma vie mon œuvre en arrivant en soirée. C’est la première question que les mecs te posent quand ils te rencontrent. Ils sont souvent terrorisés. Au bout de vingt secondes, « Et tu fais quoi dans la vie ? » (TFQDLV). Souvent…

Posted in Nouvelles

Golf II

   Il faisait froid, les vitres de la voiture étaient embuées. Au dessus d’elle, un hêtre retenait ses dernières feuilles orange. Les autres s’amoncelaient autour et sur le toit du véhicule. Celui-ci n’avait pas bougé depuis plusieurs mois. La Golf faisait partie du décor, comme ces vieilles caravanes qu’on trouve au fond des jardins dans les villages de province. À…

Posted in Nouvelles

L’amende

Jean rentrait du travail et broyait du noir. Il avait bossé sur sa créa pendant des mois, et d’un coup, comme ça, son boss avait surgi dans l’open space et lui avait dit, devant tout le monde « Ton truc, on va pas pouvoir le faire ». Le projet restait béton avait assuré le manager, on allait même essayer de le fourguer…

Posted in Journal

Laboratoire

Il ne faisait pas beau, il pleuvait, le soleil était planqué, peut-être même pas levé. On se serait cru au Danemark à l’heure où le pays s’affaisse dans l’hiver. J’étais à mon bureau en train d’écrire et puis machinalement mon regard s’est tourné vers notre lit cassé trois jours auparavant. Manon était partie chez le coiffeur, je me retrouvais tout…

Posted in Journal

Quarante-deux euros

Il est 05h41 sur le quai de la 13. Hormis trois petites jeunes encore bourrées qui ricanent assises par terre, tout le monde ferme sa gueule. De temps à autre, une grosse meuf de la RATP parle dans un talkie, ou dans cette borne d’appel sur le quai d’en face. 05h42, à l’heure, le premier métro arrive. Il est déjà…

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial