La Fragilité des rêves

Mila a grandi anonymement dans la banlieue parisienne sans jamais trouver l’affection qu’elle recherche. Clarisse s’ennuie dans son village des Alpes et couche avec des touristes pour pimenter son quotidien. Olympe vient d’arriver à Bombay, bien décidée à faire carrière après avoir trop longtemps stagné. Ces trois femmes poursuivent chacune un rêve, plus ou moins secrètement. Mais les rêves sont fragiles, malicieux, agiles : ils se rapprochent et s’éloignent, apparaissent et disparaissent. Les trois héroïnes vont toucher le leur du bout des doigts, mais elles seront rattrapées par une dure réalité. Une histoire d’amour inattendue, une aventure indélébile, un coup de pouce professionnel… qu’en restera-t-il à la fin ?

À découvrir par ici !

Latest Stories

Posted in Journal

Les pieds nus en hiver

Je fais ça tous les soirs avant de m’endormir. C’est peut-être même ce qui m’aide à dormir. C’est la dernière chose que je fais avant de basculer dans le sommeil comme un plongeur du boudin d’un Zodiak. Je nous imagine, Manon et moi, dans un futur chez-nous. Je me souviens de Hook et de la Fée Clochette conseillant à Peter…

Posted in Journal

Écrivain tout court

La semaine commençait et j’étais à la fois déçu et aux anges. Déçu parce que les résultats du Prix des Étoiles venaient de tomber que mon livre n’était pas dans les trois premiers. Peut-être avait-il été quatrième. Peut-être avait-il été quarante-neuvième. C’était pareil. Il fallait être dans les trois. Alors j’étais déçu parce que je n’avais pu m’empêcher d’y croire,…

Posted in Book review

Leurs enfants après eux : la France d’en bas est à la mode

Tout le monde en parlait, disait que c’était le roman de la France périphérique. Je venais de lire le dernier livre de Guilluy, alors j’ai tendu l’oreille. Le livre parlait d’une vallée dans l’est de la France, dans les années 90. Avais-je été intéressé par le sujet, la France middle class provinciale, ou bien par la décennie concernée, celle de…

Posted in Nouvelles

L’Orphelin de l’atoll

Il était cinq heures du matin. Comme tous les jours, Kilmo se levait plus tôt que sa femme. Il se fit un café et sortit dans son jardin de neuf mètres carrés. Ses pieds s’enfoncèrent légèrement dans la terre sableuse. Il sirota sa tasse en contemplant l’eau lessivée du lagon. Il avait plu cette nuit. Le martèlement des gouttes sur…

Posted in Journal

15 boulevard Raspail

Ce soir Clément Benech dédicace son essai qui vient de sortir, Une essentielle fragilité. On se retrouve avec Manon devant la librairie Gallimard, au 15 boulevard Raspail. À l’intérieur, seulement quelques clients et l’intéressé dont on devine la silhouette dans un recoin derrière un mur de livres. On est en avance, on va pouvoir aller boire un coup avant de…

Posted in Nouvelles

L’imposture

Annie et ses amis étaient descendus sur le sable en catastrophe une demi-heure auparavant, pensant louper le début du feu d’artifice. Sur la plage et contre la balustrade blanche, les familles étaient massées. Des groupes de jeunes étaient assis en retrait ou plus près de l’eau, buvant avec assurance et paranoïa dans des bouteilles de plastique remplies d’alcool fort et…

Posted in Textes courts

La dernière gorgée de bière

Il est si tard que le jour se lève. La longue soirée s’achève malheureusement, ou heureusement. On n’est plus que quelques uns autour d’une table basse, dans une cuisine, dans l’herbe au fond d’un jardin ou sur la plage ; souvent des mecs. Ceux qui restent sont seuls. Ils sont célibataires et n’ont pas trouvé chaussure à leur pied ce soir,…

Posted in Textes courts

2009

En 2009, j’avais les cheveux plus longs qu’aujourd’hui mais moins longs qu’avant. J’avais passé trois ans avec les cheveux aux épaules, les raccourcir pour retrouver une coupe de garçon me faisait passer dans l’âge adulte. Je le croyais. J’étais étudiant à Lille et je tenais un webzine avec des potes. Je n’étais pas dans la vie active donc je n’avais…

Posted in Journal

Il est temps

J’étais heureux. J’étais au bord de l’étang et depuis quelques mois je m’en satisfaisais. J’avais réussi à m’acclimater. Okay, c’était difficile parce que je n’avais pas d’argent, okay j’avais dit adieu aux restaus, aux week-ends à la campagne et à tout le reste. Mais ça n’avait jamais été une surprise. Je m’étais toujours dit que ma décision de vivre pour…

Posted in Nouvelles

Bernard

Un jour, Bernard a quitté Roubaix. Il avait enfin réussi à vendre sa maison. Il avait déjà fait plusieurs trajets pour transporter ses meubles les plus chers jusqu’à Rennes. C’était son dernier voyage. Il a refermé le hayon du Ducato et s’est engagé vers Tourcoing, sans se retourner. Bernard quittait la ville où il avait toujours vécu. Mais il n’avait…

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial