Posted in Manon Visage

Manon Visage – Chap. 1

Manon Visage – Chap. 1 Posted on November 26, 20172 Comments

Il a balancé sa bière presque vide dans une poubelle juste avant de s’engouffrer dans le hall du Terrass’’ hôtel. Il a marché et bu trop vite. Il a même l’impression d’avoir déjà trop bu. Comme un début d’envie de vomir. Une fois dans l’ascenseur, il appuie sur le bouton indiquant le rooftop. Il oublie son début de nausée pendant que l’ascenseur monte, et il reprend confiance en lui, se cachant derrière l’ébriété naissante. Il est presque minuit quand l’ascenseur s’ouvre. C’est maintenant. Clément marche jusqu’au toit, et une fois sur la terrasse, il se dirige directement vers le bar sur la gauche. Il ne regarde pas à droite, où il sait qu’elle est installée. Si elle est encore là. Il ne regarde rien d’autre que le comptoir. Il s’y assoit, dit bonsoir au barman. Le type est surpris. Voir débarquer un homme seul un dimanche soir, en plus à cette heure-ci, ce n’est pas courant. Surtout qu’avec le stress, le whisky et les bières qu’il a bus sur le trajet, Clément a dans le regard une lueur qui met mal à l’aise, comme quelqu’un qui sortirait tout juste d’une embrouille. Il parcourt la carte et regarde les cocktails. 16 €. Ça coûte cher de se bouger le cul. Il essaie de rester calme. Il n’ose pas regarder sur sa gauche. Il se demande quel peut être le cocktail qui fait le plus « cocktail ». Il finit par opter pour un « Monkey Business ». Il regarde le barman préparer le mélange. Ça le calme. Quoi qu’il se passe ensuite, ce temps de confection est un sursis qu’on lui accorde. Il se détend. Il remarque la musique douce qui sert d’ambiance. Un jazz mélancolique et chanté par une femme. Pour se donner de la force, il agrippe son livre posé sur le comptoir. Il se décide enfin à tourner la tête sur sa gauche. Soulagement. Manon Visage est là. Simple et raffinée. Femme et enfant. Tellement « en place » et si sûre d’elle. Il se dit que contrairement à lui, voilà quelqu’un qui se sent bien dans sa vie. Ils sont trois en tout à sa table. Deux filles dont elle, et un garçon. C’est un miracle. Clément est à dix mètres de Manon Visage.

Le barman lui sert son « Monkey Business ». La boisson est simplement jaune et orangée, comme n’importe quel whisky ; il est un peu déçu. Il se retourne de temps en temps de l’autre côté de la terrasse, pour être sûr qu’elle ne s’en va pas. Il balaye de son regard le rooftop et Paris qui brille en arrière-plan. Mais peu de temps s’écoule avant qu’il ne se demande à quoi ça rime. Son actrice préférée et lui boivent des coups à dix mètres de distance, et après ? Elle ne sait pas qui il est, elle ne l’a probablement même pas vu. Il ne peut objectivement pas se passer grand-chose de plus. Pour oublier cette réalité froide, il se met à discuter avec l’homme derrière le comptoir. Celui-ci est plus jeune que lui. Il lui apprend qu’il bosse ici depuis trois jours seulement. Il finit dans une heure et il va rentrer chez lui à Romainville. Mais c’est cool, parce que l’hôtel lui paie le taxi. Très vite, Clément se désintéresse. Alors, il profite d’un moment de flottement pour ramener la conversation à ce qui l’a amené :

« Au fait, t’as vu qui c’est ?

– Qui ça ?
– La blonde là-bas.
– Non, elle est connue ?
– Ouais, c’est une actrice…
– Tain je la reconnais pas du tout.
– Non mais c’est normal, ça fait pas super longtemps qu’elle tourne.
– Elle a joué dans quoi ?
– À deux on est plus forts, un film qui vient de sortir.
– Ça me dit rien du tout.
– Pas grave. »

Le sujet s’est tari bien plus vite que prévu. Clément laisse le serveur repartir dans sa discussion terre-à-terre sur son existence. Lui continue de jeter des coups d’œil à Manon Visage. Le barman semble bloqué sur Romainville et son taxi du retour. Clément lui sourit poliment. Il s’ennuie. Sans s’en rendre compte, il baisse les yeux et fait le bilan de sa tentative. Rien de très concluant : il était sorti à la hâte après avoir vu sur Instagram que Manon Visage était dans ce bar branché juste à côté de chez lui. Il voulait la draguer ; au moins qu’elle le remarque ; qu’elle le sorte de sa torpeur, en un mot, qu’elle change sa vie. Comme ça, d’un coup. Résultat des courses, il s’enfonce dans une conversation avec un serveur qui s’avère collant. Il fait partie du décor. Les deux potes de Manon Visage l’ont vu mais pas regardé, et Manon Visage elle, ne l’a carrément pas vu. Le « Monkey Business » a pratiquement disparu. Malgré l’anesthésie de l’alcool, il comprend qu’il est venu pour rien. Et maintenant qu’il est soûl, il se dit qu’il aurait peut-être mieux fait de rester chez lui, empêtré dans le confort de sa vie sans relief. Il jette deux trois regards furtifs dans la direction de l’actrice ; les derniers. Maintenant qu’il sait qu’il va partir, il essaie de garder le plus possible son image dans la tête. Mais elle ressemble trop aux photos. Aussi blonde, le même petit visage de rongeur enchanté. La voir en vrai n’aura rien ajouté à son imaginaire. Il aura oublié l’éclat particulier de son rire avant même d’être sorti de l’ascenseur. Il avale d’un coup sec la gorgée qui restait dans son verre. C’est fini. Il va rentrer chez lui, il regardera peut-être une série, puis il s’endormira. Le barman lui tend l’addition. 16 € le prix de la parenthèse. À quoi il s’attendait ? Il se lève, reprend son livre. Il fait tout lentement parce qu’il vit ses dernières secondes en compagnie de Manon Visage, et qu’il n’a pas envie de partir. Le barman le salue. Distrait, Clément lui dit à bientôt. Il passe devant la table sacrée, leur table, celle qui l’aura arraché à sa léthargie pendant deux heures. Il n’ose pas les regarder. Mentalement, il est déjà écrasé dans son canapé. C’est fini. Il passe la porte de la terrasse et se retrouve sous la lumière rouge du couloir. Soudain, derrière lui, une voix le rattrape : « Eh ! Monsieur ? ». Est-ce à lui qu’on s’adresse ? « Monsieur ! ». Il se retourne. Le garçon à la table de Manon Visage est en train de lui faire des signes. Clément repasse le pas de la porte, et se retrouve debout face au trio attablé.

2 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial