Posted in Journal Non classé Textes courts

Lettre à un ami à qui je ne parle jamais de politique

Au départ, j’ai voulu t’écrire parce que la mort de Samuel Paty avait changé quelque chose de si important qu’il fallait que je t’en parle. Pour la première fois, on avait la preuve que le djihadisme et l’activisme islamiste pouvaient être liés. Le seul problème n’était donc pas les attentats, mais la montée insidieuse de cette eau toxique à l’échelle…